Je sais tout de suite ce que beaucoup de personnes vont me dire dans les commentaires :

  • « Tu es folle de faire une colloc en PACES »
  • « C’est l’échec assuré ! »
  • « ça ne peut pas marcher, les PACES ont un rythme trop différent »
  • « Tu cas perdre ta motivation si ton/ta colloc fait trop de soirées... »

Je sais tout ça, mais j’ai quand même fait le choix de tenter l’expérience pour plusieurs raisons. Tout d’abord parce que ma colloc est ma meilleure amie, donc on se connait bien et on sait que tout se passe bien entre nous. Ensuite parce que ma colloc fait aussi une PACES et que donc elle va avoir le même rythme que moi cette année. Je ne suis pas folle, je ne me serais pas amusée à choisir une colloc au hasard sur le bon coin avec des gens que je ne connais ni d’eve ni d’adam...

Source: Externe

Ce qui est cool avec S. (ma colloc dont je vais aussi préserver l’anonymat), c’est que c’est une fille motivée et déterminée comme moi. On est toutes les deux des battantes et on veut réussir du premier coup notre année. On a décidé de s’entraider et de se serrer les coudes même dans les moments difficiles.

Au début de l’année par exemple, j’étais souvent beaucoup moins bien classée que S. mais elle m’a toujours soutenue même quand j’étais au plus bas. De mon côté, je l’ai aidée lorsqu’elle s’est faite larguée mais c’est une autre histoire. Notre amitié et notre amour mutuel nous rend plus fortes et nous permet de mieux réussir dans ces études difficiles. Evidemment tout n’est pas encore joué mais nous sommes sur la bonne voie. Nous le savons toutes les deux.

Cette colloc était un choix difficile à faire, surtout quand tout le monde vous dit que vous êtes folle et que vous êtes vouée à l’échec, mais pour l’instant nous avons eu raison...

La colloc, épisode 2 dans un autre article...

C. la PACES pas comme les autres & S.

xO xO