Il y a une chose que j’ai remarquée pendant la PACES : mon humeur ressemble souvent à des montagnes russes ! Il y a des jours ou je suis au top, après un bon classement ou une bonne session de révision (heureusement c’est la plupart du temps), alors que d’autres je suis au plus bas et j’ai envie de tout arrêter...

Source: Externe

C’est une année difficile pour les nerfs : il faut résister à beaucoup de tentations. Plus de sorties, plus de ciné, plus de moments en famille, plus de soirées d’anniversaire, plus trop de nouvelles de certains amis... Heureusement, le jeu en vaut la chandelle et j’essaye de me le rappeler pendant mes moments difficiles. Il y a une chose qui m’a beaucoup aidé et qui me fait réaliser que j’ai bien fait de ne pas écouter les gens qui voulaient me décourager il y a quelques mois : la colloc. Avoir quelqu’un (et pas n’importe qui !) qui vit la même chose que vous et qui vous épaule dans les moments difficiles, c’est vraiment une aide inestimable, surtout que nous sommes toutes les deux éloignées de nos proches. Vous avez vu le film Forrest Gump, et bien nous deux ça me rappelle la scène ou Forrest et Booba s’appuient l’un sur l’autre sous la pluie et s’aident mutuellement à tenir dans les moments difficiles. Bon ok, on est des filles toutes les deux et on ne court pas très vite, mais vous avez compris l’idée ^^

Voilà, c’était juste un petit article pour souligner comme c’est important d’être soutenu(e) moralement pendant cette année, car les connaissances c’est une chose mais garder le moral en est une autre et c’est au moins aussi important dans le dur marathon de la PACES.

Dans le vent, dans la tempête, je garde le moral grâce à toi S.

C. la PACES pas comme les autres

xO xO